Christian GUAY-POLIQUIN

Biographie

Nationalité : Canada Né(e) à : Saint-Armand , le 07/12/1982

Christian Guay-Poliquin est un écrivain québécois.

Il fait des études supérieures en littérature à l'Université du Québec à Montréal, où il obtient en 2010 un baccalauréat et, en 2012, une maîtrise en Études littéraires, avec mention d'honneur.

Étudiant au doctorat depuis 2013, il travaille sur une thèse ayant pour sujet les enjeux du récit de chasse dans les arts narratifs au XXe siècle. Il s'inscrit en 2015 à un stage doctoral de l'Université de Champagne.

Il publie un premier roman, "Le fil des kilomètres" (2013) qui retient l'attention de la critique. Il est finaliste pour le Grand prix littéraire Archambault en 2015.

En 2017 paraît "Le Poids de la neige", roman qui remporte le Prix France-Québec, le Prix littéraire des collégiens, le Prix littéraire des lycéens AIEQ, le Prix Ringuet et le Prix littéraire du Gouverneur général.

Il vit à Montréal.

son site : https://www.christianguaypoliquin.com/

(https://www.babelio.com/auteur/Christian-Guay-Poliquin/293110)

Ouvrages rédigés

Ajouté il y a 2 ans par Billie - Dernière édition il y a 2 ans
Aimé par Billie : Le fil des kilomètres il y a 2 ans

Comme j'avais lu Le poids de la neige avant ce livre-ci, on pourrait dire que "je connaissais la fin". Mais ce livre-ci, m'a presque un peu ennuyée, alors qu'il me fascinait à la fois, les kilomètres se suivant (environ 5'000 !) avec un rythme quasiment hypnotique. Comme le narrateur, on risque de s'endormir... sans qu'il n'en soit rien. A lire si possible dans l'ordre, mais pas nécessairement...

Aimé par Véro : Le poids de la neige il y a 2 ans

Un presque huis-clos dans lequel j'ai aimé me perdre. Des chapitres courts qui entraînent vers le suivant. Pas grand' chose ne se passe et pourtant, je n'arrivais pas à poser le livre. Passionnant.

Aimé par Billie : Le poids de la neige il y a 2 ans

"Car c'est quand rien ne se passe que tout peut arriver"... Cette phrase de 4e de couverture résume bien ce roman, qui nous emmène hors du temps, mais dans un espace si bien senti, décrit, vécu que j'ai été fascinée par sa puissance et son pouvoir hypnotique. On ne sait trop dans quelle période ça se passe, ça pourrait aussi bien être le Moyen-Age que maintenant (sauf que les motoneiges existent). Cette quasi immobilité forcée est un défi à la contemplation et le suspense qui devrait être de l'ordre du malaise n'y ressemble en rien. Etrange, étonnant, envoûtant... Et je viens de découvrir qu'il y a un "premier" volume que je vais m'empresser de chercher... Petit conseil : à lire en hiver !