Le meilleur de nos fils

Donna LEON

  • Paru le : 02/03/2007
  • Editeur : Seuil
  • Isbn : 978-2-7578-0277-9 / Ean 13 : 9782757802779
  • Prix éditeur : 7,00 €
  • Collection : Points policier

Une jeune recrue, Ernesto Moro, dont le père assume la fonction de député, est retrouvé pendu dans les douches de l'Académie militaire de Venise. Le commissaire Brunetti ne croit pas au suicide et démarre son enquête dont l'issue donne un éclairage éblouissant quoique désabusé sur le fonctionnement de l'Etat (d'esprit également) Italien !

Il s'agit de la 12ème enquête du commissaire Brunetti - toujours en bute à son supérieur le vice-questeur Patta - que l'auteure présente comme l'un des rares fonctionnaires animé par le sens de l'honneur, de la famille et du respect de la loi.

Donna Leon, Américaine vivant depuis de nombreuses années à Venise, a créé ce personnage, Guido Brunetti, commissaire à Venise, non comme un surhomme mais comme un père de famille, dont le métier l'oblige à se confronter aux aspects les plus sombres de la société actuelle. Chacun de ses romans aborde un aspect problématique de la société en lien avec le politique : la corruption (les pots de vins), l'écologie, \"Mort en terre étrangère\", la traite des femmes dans le \"Prix de la chair\", l'Opus Dei et les finances de l'Eglise \"Péchés mortels\", les pratiques sexuelles déviantes \"Mort à la Fenice\" (son premier roman). Avec beaucoup de bonheur, l'auteure nous invite à partager la vie quotidienne de la famille Brunetti dont l'épouse, Paola, issue d'une riche famille vénitienne, et fin cordon bleu se partage entre son rôle de mère de 2 ados Raffi, 16 ans et Chiara, 14 ans, de professeure de littérature anglaise, d'épouse conseillère pour son mari. Leurs relations de couple et familiales sont empreintes de respect, de culture (référence à des auteurs classiques anciens pour expliquer des situations présentes) et d'humour. A chaque roman, la saveur de nouvelles recettes accompagnées de bons crûs locaux tiennent nos sens en éveil. Enfin, Donna Leon a l'art de décrire les multiples facettes de Venise, tantôt touristique, tantôt historique, l'atmosphère des saisons qu'elle traverse, les méandres de ses canaux et de son réseau de ruelles et lorsque la dernière page est tournée, le lecteur se sent envahi de nostalgie de devoir attendre un autre roman pour s'y replonger......à moins de s'y rendre!

Aimé par ciboulette il y a 15 ans
Ajouté il y a 15 ans par ciboulette - Dernière édition il y a 15 ans