Il faut qu'on parle de Kevin

Lionel SHRIVER

    1. J'ai lu

Une mère, dont le fils de 16 ans (Kevin) commet un massacre sanglant dans son lycée, entame une correspondance avec son mari et revient sur sa vie, son désir d’enfant, sa difficulté à s’attacher à son fils et à le comprendre. Elle met à plat, avec une lucidité assez cruelle ce qu’elle a ressenti, ses espoirs, ses déceptions, etc.

C’est poignant!

Aimé par Isa il y a 13 ans
Ajouté il y a 13 ans par Isa - Dernière édition il y a 13 ans